« Je suis désolé »

Par défaut

Les mots s’échappent de nos lèvres, tranchant comme une épée et atteignent le coeur de notre conjoint, de nos enfants ou d’un(e) ami(e) … Notre éclat de colère (justifié ou non) blesse ceux que nous aimons et ils sont anéantis et en larmes. Quelqu’un a agit de façon irresponsable, (qui ne fait pas des erreurs? …), et nous réprimandons durement plutôt que de corriger avec douceur. L’Amour exige des excuses.

Des excuses/demander pardon dissipent des éventuels malentendus, achèvent l’inachevé et offrent une opportunité pour la guérison. Trois mots profonds qui peuvent construire un pont: « Je suis désolé. »

L’amour, c’est prendre la responsabilité pour nos erreurs, de les admettre d’abord à nous-mêmes, ensuite à Dieu et enfin à celui ou ceux à qui nous avons fait du tort. Non, des excuses ne peuvent pas, par magie, tout effacer. Mais c’ est un bon début.

Et tous ceux qui s’engagent pour des relations aimante et saine embrassent vraiment cette étape qui permet la guérison. Et puis ils prennent la prochaine, et la suivante, et la suivante …

citation-robert-hollier-69714

Maman « Daniel »

Par défaut

Hier, j’ai allumé la télé pour écouter les nouvelles, vous savez, pour rester « informé». Puis, je me suis senti submergé par tant d’histoires étranges et effrayantes … La chose qui a le plus attiré mon attention était cette évidence  du péché autour de nous. Ne vous méprenez pas, je ne dis pas que je suis parfaite et que je n’ai jamais fait quelque chose de bizarre ou de stupide ou peut-être d’horrible, mais une chose est sûre, j’ai appris (certainement comme vous) avec l’aide de Dieu d’écouter quand Son Esprit-Saint me réprimande et de tout faire pour changer là où c’est nécessaire. Aussi, j’apprends de mes erreurs ou de celles des autres en essayant de toutes mes forces d’éviter de les répéter la prochaine fois.

Mais, notre monde semble apprécier le péché, faire du mal aux autres et à soi-même et ne semble jamais apprendre de ses erreurs! Le péché dans toutes ses formes est autour de nous et même en nous. Comment pouvons-nous en être libérés et être des personnes à part, distinctes dans le Christ ? Daniel, dans la Bible ( livre de Daniel ) fait partie de mes personnages favoris. Pas étonnant, notre fils aîné porte le même nom. 

Maintenant, comment en tant que femme je peux être comme Daniel? Comment être une femme « Daniel » ? Eh bien, mon livre de méditation dit ceci: « La« femme « Daniel » ne divorce pas son mari ( j’ajoute, sauf dans des cas exceptionnels dont parle la Bible dans 1 Corinthiens 7 & Matthieu 19:1-8), elle ne raccroche pas sur sa mère (que Dieu me pardon, j’ai parfois agit ainsi envers ma mère lorsque notre discussion devenait violente, au lieu de simplement me taire ou me calmer: il y a toujours une autre façon non? Proverbes 15:1 ) Elle ne néglige pas les besoins de son prochain (à garder à l’esprit tous les jours et en particulier en cette saison de Noël .) Elle n’exige pas que la vie soit en concordance avec ses propres règles ( soupir … ), mais plutôt, elle choisit d’être cohérente , docile, obéissante, parfois même quand c’est douloureux, pour atteindre le dessein de Dieu pour elle. Elle reconnaît et respecte ses promesses. » La liste est longue…

Chères amies, (les gars, un message pour vous aussi!) une femme qui écoute Dieu, ignore les croyances populaires de son époque et vit selon les normes de Dieu (tout comme Daniel l’a fait a son époque), qui tiens ses engagements envers Dieu et les autres, se bat pour des relations saines, est une femme  » Daniel »: une personne distincte du Christ Amen !

L’Extra dans l’Ordinaire

Par défaut

Croyez-moi ou non, ça fait un an que je cherche un emploi dans l’enseignement (ma passion): rémunéré ou comme bénévole. Maintenant, croyez-moi ou non, il semble que toutes les portes restent fermées, une histoire de réglementation et de paperasses compliquées!

Mais, pourquoi quelqu’un avec 4 enfants et beaucoup de choses à faire à la maison est tellement désespéré de trouver un travail supplémentaire ? Eh bien, je suppose que ma vie devenait trop ordinaire et que j’avais besoin d’un EXTRA… ! Pouvez-vous trouver un endroit où la vie est plus ordinaire que rester a la maison? Allez, je ne parle pas de ces choses supplémentaires que vous faites pour rendre votre maison vivante.

Je veux parler des choses ordinaires comme le nettoyage, passer l’aspirateur, la lessive, cuisiner tous les jours, manger les même plats familiers et de discuter sur de sujets de routine . Quand nous finissons la vaisselle ou de libérer le lave-vaisselle, une autre pile de plats empile. Chaque semaine, nous allons à des cours de musique, de cheerleading, a l’entraînement du football (américain), aider avec les devoirs et laver une monticule de vêtements ( dans notre cas , pour 6 personnes ) en réalisant que ce sont les mêmes vêtements j’ai fait lavé juste la semaine passe ou la veille: oui, une vie ordinaire!

Aussi monotone que ces taches de tous les jours peuvent être, je me rends compte qu’il y a un côté positif à cette routine. Une vie prévisible et réglée sur laquelle l’on peut compter et qui offre une certaine sécurité qui peut nous soutenir dans les moments difficiles. 

C’est aussi réconfortant d’entendre mon mari dire combien il est reconnaissant et béni de savoir qu’il peut partir tranquillement pendant des jours pour son travail en sachant que la maison va être bien prise en charge ( il est absent en ce moment pour son travail. ) Il est bon à savoir que les enfants franchiront la porte de la maison vers 15h30 pour les filles et a 4h10 pour les garçons avec des regards joyeux quand ils savent que leur maman sera là, prête à les écouter et aider à gérer les événements de la journée. Sans oublier les embrassades et compliments quand ils trouvent une maison propre et leur collation préférée prête …

finalement, mes amis, trouver l’ EXTRA dans l’ORDINAIRE à la maison signifie regarder au-delà de la situation ennuyeuse et banale qui est la et réaliser que c’est une bénédiction d’être une mère à la maison  pour ceux que j’aime tant!

Maintenant, si cela ne vous concerne pas, mais que vous vous plaignez quand même d’une situation monotone, ennuyeuse ou ordinaire dans laquelle vous êtes, peut-être qu’il y a quelque chose à prendre ici!

Quant à moi, je choisis de profiter de ma vie EXTRAORDINAIRE d’être à la maison, parce que certaines mamans n’ont pas cette chance.

A bientôt!